Avant même que la nomination de Benjamin Smith ne soit actée par le Conseil d'Adimistration d'Air France, le SNPL et l'Intersyndicale (dont fait aussi partie le SNPL !), annonçaient leur désaccord !. (Voir).

Une fois de plus les chauffeurs d'avion jouent des manches (et du galon doré !), pour dire au reste du personnel, que ce sont eux les "propriétaires" de la compagnie, anciennement nationale ! (l'Etat ne détient plus que 14,30% du Capital ).

La survie, et le développement, d'Air France sont liés aux caprices de ces "saigneurs du ciel", qui ont de plus en plus droit de vie et de mort sur ce qui fut le fleuron de l'aérien français.

- Si Air France veut acheter des avions pour développer sa filiale Transavia afin d'alimenter ses vols intercontinentaux au départ des ses plates-formes parisiennes (CDG ou Orly !), elle doit demander l'accord des pilotes du SNPL !.

- Si Air France veut développer sa filiale JOON (compagnie à coût réduit !), elle doit accepter de conserver, pour les pilotes de JOON, le statut des pilotes d'Air France mais peut, sans que cela ne pose de problème au SNPL, embaucher le PNC de JOON ( le personnel navigant commercial, les Hôtesses et les Stewards !) aux prix de la concurrence des compagnies Low Cost !.

Le SNPL, et l'Intersyndicale, mettent en avant les "bons résultats" de ce début d'année, pour maintenir leurs revendications, mais oublient de dire que ces bons résultats ont été réalisés au niveau du groupe Air France-KLM !. Pas au niveau d'Air France !.

Si par le passé KLM a été sauvée de la faillite par son rachat par Air France, actuellement c'est KLM qui fait des profits pour le groupe !.

Le gros problème de la compagnie Air France, c'est que pendant des décennies, elle a été "pilotée" par des dirigeants nommés par les différents pouvoirs politiques qui se sont succédés, qui, pour être tranquilles pendant la durée de leur mandat ( à de très rare exception !), ont "signé" avec le SNPL des accords donnant à ce dernier, le pouvoir de maintenir la compagnie Air France ou de la faire sombrer dans l'oubli collectif !.

Car si le transport aérien a de beaux jours devant lui, (en faisant abstraction d'éventuels problèmes climatiques et/ou politiques mondiaux !), les passagers se tournent de plus en plus vers les "comparateurs de prix" internet, et l'étiquette Air France descend de plus en plus dans le classement !.

Si je critique beaucoup la "caste" privilégiée des pilotes d'Air France, je dois aussi reconnaître que la "Direction" a rarement été à la hauteur !.

Il en est de même, pour moi, des "syndicalistes" du Personnel au Sol, toujours très réactifs pour dénoncer les erreurs de la Direction, mais incapables de gérer correctement les biens du CCE (Comité Central d'Entreprise) comme, par exemple, le centre du Graffionnier à Gassin ou celui de Lassy !.

Pour l'instant l'avion "Air France" est toujours en vol, mais je crains un rapide atterrissage sur le ventre !.

 

 

P.S.: Je vous invite à lire les liens mentionnés dans ce message et à me transmettre vos commentaires.